facebook letter logotwitter logo silhouette
logo jifJournée internationale des forêts

logo onu
Journée proclamée par l'Organisation des Nations Unies
Journée proclamée par
l'Organisation des Nations Unies
logo onu
Quel bonheur de se promener en forêt ! Mais pour profiter de sa balade en toute sérénité, il est important de prendre quelques précautions.

D'avril à octobre, les tiques sont savantage présentes dans les milieux naturels. Cet insecte, qui vit notamment dans les forêts, peut transmettre la maladie de Lyme par une simple piqûre. Seules les tiques porteuses de la maladie de Lyme peuvent la transmettre, soit 10 à 20% s'entre elles. Les personnes, tout comme les animaux, sont concernés par ce problème.

L'équipe de la Journée internationale des forêts vous informe sur les gestes préventifs à avoir, pour profiter pleinement de vos sorties en forêt :

  • Avant de sortir en forêt, habillez-vous avec des vêtements couvrants et de préférence de couleurs claires, afin de repérer les tiques plus facilement. Privilégiez les vêtements avec des extrémités fermées. Vous pouvez aussi glisser le bas de votre pantalon dans vos chaussettes par exemple.
    Couvrez-vous aussi le haut de la tête avec un chapeau ou une casquette.
    Vous pouvez également utiliser un spray répulsif pour vous protéger davantage.
  • Lors de votre sortie en forêt, évitez les hautes herbes et les feuilles mortes, lieux privilégiés par les tiques.
  • En revenant de votre balade, inspectez-vous minutieusement sur tout le corps. Les tiques s'accrochent généralement dans les plis de peau, le cou, les aisselles, derrière les oreilles ou même sur le cuir chevelu. Regardez également attentivement vos habits et lavez-les à 60°C minimum.

Si vous repérez une tique, ne la retirez pas avec les mains. Privilégiez un crochet à tique (aussi appelé tire-tique), disponible en pharmacie. Il est important de la retirer le plus rapidement possible et dans son intégralité. N'appliquez aucun produit sur la tique (comme de l'éther par exemple) car dans le cas où elle est porteuse de la maladie de Lyme, elle pourrait régurgiter et libérer la bactérie présente dans sa salive.
Une fois la tique retirée, détruisez-là et désinfectez la piqûre. En cas de doute, n'hésitez pas à vous rendre dans une pharmacie ou chez votre médecin.

Notez la date et la lieu de la piqûre.

Les mois suivants, et notamment durant les six premières semaines suivant la piqûre, surveillez son aspect.
En cas de rougeurs au niveau de la piqûre ou si vous ne vous sentez pas bien (douleurs articulaires, paralysie partielle des membres, etc.), consultez un médecin afin qu'il vous prescrive un traitement adapté. En identifiant à temps les symptômes, la maladie sera traitée rapidement, empêchant son évolution.

Vous retrouverez l'ensemble des consignes préventives du Ministère des Solidarités et de la Santé sur cette fiche et ce dépliant, édités dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme.

Poster Prevention maladie de Lyme          Depliant 2 Prevention maladie de Lyme

Vous pouvez également consulter l'article de notre partenaire l'Office national des forêts (ONF).