Catégories
Conseils & Bonnes pratiques
L'Agenda 2030
L'article du mois
La Journée internationale des forêts
Sans catégorie
Teragir et ses programmes
à lire aussi
lundi 09 Mar 2020
Biodiversité et forêt
Partager sur :
Image Article

Le 21 mars 2020, c’est la Journée internationale des forêts !

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a choisi pour 2020 de célébrer « les forêts et la biodiversité ». Un thème très important car la biodiversité est essentielle pour la vie sur Terre. C’est également un thème qui permet d’atteindre plusieurs Objectifs de développement durable (ODD).

Selon l’article 2 de la Convention sur la diversité biologique (signée lors du Sommet de Rio en 1992), la biodiversité est définie comme « la variabilité des êtres vivants de toute origine incluant entre autres, les écosystèmes terrestres et aquatiques et les complexes écologiques dont ils font partie : cela comprend la diversité au sein des espèces, ainsi que celle des écosystèmes. »

 

La biodiversité est alors pensée en trois niveaux :

  • La diversité écosystémique : elle correspond à la diversité des milieux de vie (bien sur la forêt, mais aussi la montagne, l’océan, la prairie, etc.)
  • La diversité spécifique : elle correspond à la diversité des espèces
  • La diversité génétique : elle correspond à la diversité des gênes au sein d’une espèce

Les forêts sont des refuges et des réservoirs de biodiversité :

  • 80% des animaux terrestres, des insectes et des végétaux vivent dans la forêt.
  • Plus de 60 000 essences d’arbres sont comptabilisées dans les forêts et sur les terres boisées

 

Cette diversité génétique aide les forêts à faire face au changement climatique.

En effet, selon la conclusion de l’article scientifique Les forêts françaises : une biodiversité à la fois riche et menacée, « dans une seule petite forêt française, derrière les espèces emblématiques ou faciles à voir (les arbres, les mammifères, les oiseaux), il se cache plusieurs milliers d’espèces. Toutes participent, à des degrés très divers, à la vie de l’écosystème et toutes favorisent la résilience de la forêt, c’est-à-dire sa capacité à se remettre des aléas, ainsi qu’à s’adapter aux changements climatiques » (D. Vallauri, E. Neyroumande).

 

Ce même article nous apprend également que « la France, par son positionnement géographique, la variété de son climat et son histoire depuis la dernière glaciation, possède une biodiversité forestière riche et originale dans le contexte européen, ce qui lui confère une forte responsabilité environnementale ».

 

Mais aujourd’hui, dans le monde, la biodiversité est menacée par la déforestation, la dégradation des forêts et le changement climatique. Ainsi, la gestion durable des forêts et leur régénération sont indispensables à la fois pour les populations, la biodiversité et le climat. C’est l’une des solutions pour préserver la biodiversité en forêt.

Le saviez-vous ?

Autrefois, dans les forêts françaises ont vécu des espèces forestières aujourd’hui disparues. Elles ont vécu dans des conditions écologiques proches des conditions actuelles :

  • Auroch (disparu au VIème siècle)
  • Bison d’Europe (disparu au VIIIème siècle)
  • Elan (supposé disparu au Moyen-Âge)
  • Cheval sauvage (disparu au XVIIIème siècle)