facebook letter logotwitter logo silhouette
logo jifJournée internationale des forêts

logo onu
Journée proclamée par l'Organisation des Nations Unies
Journée proclamée par
l'Organisation des Nations Unies
logo onu
Quel bonheur de se promener en forêt ! Mais pour profiter de sa balade en toute sérénité, il est important de prendre quelques précautions.

Les tiques, des acariens hématophages, sont naturellement présentes dans tous les espaces de nature qu’ils soient urbains, périurbains, ruraux ou forestiers toute l’année. Leurs pics d’activités sont au printemps et à l’automne, même s’il est possible de les trouver en hiver et en été. Ces acariens vivent à proximité du sol dans la végétation et certains d’entre eux peuvent transmettre des maladies par piqûre. En revanche, toutes les tiques ne sont pas infectantes. Les personnes, tout comme les animaux, sont concernés par ce problème.
Seules les tiques porteuses de la bactérie Borrelia peuvent transmettre la maladie de Lyme. Selon les zones géographiques, on peut avoir de 5% à 30% de tiques infectées par cette bactérie.

L'équipe de la Journée internationale des forêts vous informe sur les gestes préventifs à avoir, pour profiter pleinement de vos sorties en forêt :

  • Avant de sortir en forêt, habillez-vous avec des vêtements couvrants et de préférence de couleurs claires, afin de repérer les tiques plus facilement. Privilégiez les vêtements avec des extrémités fermées. Il est conseillé de glisser le bas de votre pantalon dans vos chaussettes et de glisser votre blouse dans le pantalon.
    Couvrez-vous aussi le haut de la tête avec un chapeau ou une casquette. Les tiques ne tombent pas des arbres pour piquer, mais elles sont d'excellentes grimpeuses !
    Vous pouvez également utiliser un spray répulsif pour vous protéger davantage.
  • Lors de votre sortie en forêt, évitez les hautes herbes, lieux privilégiés par les tiques.
  • En revenant de votre balade, inspectez-vous minutieusement sur tout le corps. Les tiques s'accrochent généralement : entre les orteils, les plis comme le creux du genou, les parties intimes, le nombril, les aisselles, la nuque, le cuir chevelu, derrière et dans les oreilles.
  • Souvenez-vous que les larves de tique sont de couleur claire et sont très petites (moins d’1 millimètre).
  • Quand vous rentrez, changez vos vêtements. Vous pouvez les laver à 60°C minimum ou mieux, les passer au sèche-linge au moins 10 minutes (les tiques n'aiment pas la chaleur sèche).

Si une tique vous a piqué, ne la retirez pas avec les mains. Privilégiez un crochet à tique (aussi appelé tire-tique), disponible en pharmacie. Il est important de la retirer le plus rapidement possible. Cela permet de diminuer sensiblement le risque d’être infecté après la piqûre. Si vous laissez le rostre (la partie buccale) dans la peau, ce n’est pas grave : c’est comme une écharde et il n’y a plus de risque de transmission d’agents infectieux.
N'appliquez aucun produit sur la tique (comme de l'éther par exemple) car vous risquez de stresser la tique et de lui faire régurgiter sa salive, qui peut contenir des agents infectieux.
Une fois la tique retirée, désinfectez le point de piqûre. Notez la date et le lieu de la piqûre. Ensuite, observez la zone piquée pendant au moins un mois. L’apparition pendant cette période d’un érythème migrant (une tache rouge évolutive autour de la piqûre), de douleurs articulaires, de symptômes grippaux comme de la fièvre ou de maux de tête ou de tout autre symptôme inhabituel et inexpliqué doit entraîner une consultation rapide chez votre médecin.

puce arbrepictovert Focus sur le programme de recherche participative CiTIQUE

Après avoir décroché la tique, ne la jetez pas ! Vous pouvez faire avancer la recherche scientifique en signalant la piqûre sur https://www.citique.fr/signalement-tique/ (sur l’Homme et sur l’animal) et en envoyant votre tique à l’INRA de Champenoux !
Pour avoir plus d’information, rendez-vous sur le site internet www.citique.fr.


CiTIQUE est un programme de recherche participative qui vise à mieux comprendre l'écologie des tiques et des agents pathogènes qu'elles transmettent et à améliorer la prévention. CiTIQUE est porté par l'INRA Grand Est Nancy, le Labex ARBRE, le CPIE Nancy Champenoux, l'Université de Lorraine, l'ANSES et le Laboratoire Tous Chercheurs de Nancy.
Grâce à l'application Signalement TIQUE, nous demandons aux citoyens de signaler les piqûres de tiques dont ils sont victime ou dont leurs animaux sont victime et après nous demandons de nous envoyer la tique piqueuse. La tique peut être envoyée à "Programme CiTIQUE, Laboratoire Tous Chercheurs, Centre INRA Grand Est-Nancy, 54280 Champenoux".


Vous retrouverez l'ensemble des consignes préventives du Ministère des Solidarités et de la Santé sur cette fiche et ce dépliant, édités dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme.
D'autres ressources sont également disponibles auprès de l'Agence nationale Santé publique France.

Poster Prevention maladie de Lyme          Depliant 2 Prevention maladie de Lyme          Fiche Prevention Tique Sante Publique France

Vous pouvez également consulter l'article de notre partenaire l'Office national des forêts (ONF).